Montres, Tag Heuer

Tag Heuer Monaco : une montre iconique

tag heuer monaco steve mcqueen

Tag Heuer Monaco : une montre iconique

Pour beaucoup de personnes, Monaco renvoie exclusivement à la principauté. Pour d’autres, amateurs de montres, passionnés et horophilistes, Monaco c’est aussi la montre mythique du fabricant suisse Tag Heuer rendue célèbre par le non moins mythique Steve McQueen.

Et soudain vint la Tag Heuer Monaco

1969 : naissance d’une icône

En 1968 la révolution débutée par les étudiants constituait le plus grand mouvement social du 20e siècle. En 1969, c’est le monde de l’horlogerie qui connaissait une révolution.

montre tag heuer monaco

Cette année-là, la marque suisse Tag Heuer lance un nouveau modèle de montre : la Tag Heuer Monaco. Il s’agit alors de la première montre mécanique avec chronographe automatique grâce au Chronomatic Calibre 11 et de la première montre avec un boitier carré étanche.

Une rencontre synonyme d’innovation

Jack Heuer avait initialement prévu d’utiliser le mouvement Chronomatic Calibre 11 dans un modèle Carrera. Cependant, il fallait modifier la forme du boitier Carrera trop mince pour abriter le mouvement. De plus, il était à la recherche d’une forme avant-gardiste qui se démarque des autres modèles.

La première montre au monde avec un boîtier carré étanche

C’est à ce moment qu’entre en scène Erwin Piquerez. À la tête d’une entreprise suisse spécialisée dans la conception de boîtiers de montres, il propose à Heuer un nouveau format carré qu’il vient de breveter pour garantir l’étanchéité. Il s’agit d’une première pour un boîtier carré. L’étanchéité étant assurée grâce à la tension créée par quatre encoches lors du clipsage à l’arrière du boîtier monocoque.

L’horloger suisse est tout de suite séduit par ce nouveau design qui cadre parfaitement avec son envie de renouveau. Fin négociateur, Heuer réussit à obtenir les droits exclusifs du boîtier carré.

La première version de la Heuer Monaco est finalement lancée lors de la foire de Bâle de 1969. Le prix public annoncé est alors de 200$. Elle est disponible en deux versions : la référence 1133B et la référence 1133G où le B signifie Bleu et G pour Gris tandis que les deux premiers chiffres font référence au calibre monté.

Le rayonnement planétaire de la montre Tag Heuer Monaco

Bien que la foire de Bâle soit réputée, la montre Tag Heuer Monaco restait surtout connue dans le milieu des amateurs d’horlogerie. À l’époque, les outils marketing n’étaient pas aussi avancés qu’aujourd’hui. Face aux modèles iconiques de Tag Heuer et à ceux des autres marques, la Tag Heuer Monaco devait alors se faire une place.

tag heuer monaco

Pionnier en la matière, le monde du luxe a rapidement compris qu’il pouvait s’appuyer sur les célébrités pour mettre en avant ses nouvelles créations.

Devenue célèbre grâce à Jo Siffert et Steve McQueen

En 1970, Jack Heuer qui a choisi le nom de Monaco en référence au grand prix de Formule 1, décide alors de choisir le pilote suisse Jo Siffert comme ambassadeur de la Tag Heuer Monaco.

La même année, l’acteur américain Steve McQueen, amateur de courses automobiles et lui-même pilote, tourne dans le filme Le Mans dans lequel il est particulièrement investi. L’essentiel du film est tourné lors de l’édition 1970 des 24 heures du Mans. N’ayant pas obtenu l’autorisation des assurances pour participer lui-même à la course, Steve McQueen est alors doublé lors des scènes de course par Jo Siffert. Se liant d’amitié avec le pilote suisse, l’acteur américain est alors séduit par la montre que porte Siffert.

tag heuer monaco steve mcqueen

Dès lors, tout au long du tournage il portera la montre Tag Heuer Monaco, devenant lui-même un ambassadeur de la marque d’horlogerie suisse.

Le film sort en 1971. Et même s’il s’agit d’un échec commercial à sa sortie, Steve McQueen étant l’une des plus célébrités les plus populaires à cette époque, la Tag Heuer Monaco profite d’une publicité inespérée et devient immédiatement culte.

Une icône indémodable de l’horlogerie

Depuis 1971, le succès de la Tag Heuer Monaco ne s’est jamais tari malgré l’arrêt de sa production au milieu des années 1970. Devenue une véritable icône de l’horlogerie, la Tag Heuer Monaco a été plusieurs fois rééditée dans des versions plus contemporaines.

Les différents calibres de la Tag Heuer Monaco de 1969 à 1974

Le Calibre 11

Dès 1971, une version mise à jour de la référence 1133 est sortie avec un mouvement modifié – Calibre 12 – visant à améliorer l’efficacité limitée du micro-rotor et à augmenter la force du ressort principal du Calibre 11. La fréquence de battement est passée de 2,75 Hz. (19 800 alternances par heure) à 3,0 Hz (21 600 alternances par heure). Une différence visible entre le calibre 11 et le calibre 12 est la couleur des plaques principales, qui est passée de l’argent à l’or.

Le Calibre 15

L’année suivante, afin de réduire le coût de fabrication et donc le prix de vente, Heuer utilise un calibre 15 moins cher pour équiper les modèles Tag Heuer Monaco 1533B et 1533G. Ce calibre sera également utilisé pour des modèles Carrera et Autavia. Dans ces modèles, le compteur du chronographe de 12 heures a été remplacé par un affichage continu des secondes étrangement positionné à 10 heures. La référence 1533 utilise également des index radiaux plus conventionnels par rapport à la référence 1133.

Le Valjoux 7736

En 1972, Heuer présente également la Tag Heuer Monaco 73633 animée par un mouvement à remontage manuel, le Valjoux 7736. L’utilisation de ce mouvement apporta plusieurs modifications à la montre, la plus évidente étant la couronne reculée vers la droite. La date à 6 heures a été supprimée pour laisser place à un troisième sous-cadran pour les secondes en continu. Naturellement, cette montre manuelle n’intègre pas de chronographe automatique.

L’année 1974 voit la sortie de la Tag Heuer 74033 récupérant le cadran d’origine, mais équipée du mouvement manuel Valjoux 7740. Une version 74033N est également proposée. Elle se démarque par un cadre en PVD noir. Il s’agit d’un des modèles les plus rares.

Renouveau à la fin des années 1990

La Tag Heuer Monaco connait un arrêt de plusieurs décennies avant une réédition de 5000 exemplaires sortie en 1998 et directement inspirée du premier modèle. En 2003, après avoir été rachetée par LVMH en 1999, la Tag Heuer sort un modèle Monaco avec un nouveau mécanisme, sous la version CW2113.

La première montre au monde avec entraînement par courroie

En 2004, la montre concept Monaco V4 est présentée lors du salon Baselworld.  Ce prototype est la première montre au monde avec entraînement par courroie, masse linéaire et roulements à billes à la place des roues et pignons traditionnels. Le premier modèle est finalement sorti en 2009 à l’occasion du 150e anniversaire de la marque et du 40e anniversaire de la Tag Heuer Monaco. La même année, Tag Heuer réédite le calibre 11.

Lors de la Baselworld de 2015, la Tag Heuer Monaco Calibre 11 Reference CAW211P a été présentée. Il se révèle très proche de l’originale.

L’arrivée d’un nouveau mouvement de manufacture : le calibre Heuer 02 

En 2019, à l’occasion du 50e anniversaire, la Tag Heuer Monaco Heuer 02 est dévoilée. Il s’agit du premier modèle équipé du calibre Heuer 02 produit en interne par la marque.

Avec son modèle Tag Heuer Monaco, la marque suisse n’a jamais déçu. Elle est toujours restée conforme à son statut et à sa qualité. 

N’hésitez pas à venir la découvrir dans notre e-shop ou dans nos deux boutiques à Bruxelles : Cosyns Toison d’Or – Horloger & Joaillier et Cosyns Grand Place – Horloger & Joaillier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *